Grandeur et servitudes de la fonction du maire

lundi 27 avril 2009
par  L’association Damgan Autrement

Le maire bénéficie d’une « double casquette » : il est à la fois, agent de l’État et agent de la commune en tant que collectivité territoriale. Il tient ses attributions de son élection par le conseil municipal.

Cette fonction n’est pas aisée. Les maires doivent être polyvalents. Ils interviennent dans des domaines de plus en plus variés qui demandent compétences, disponibilité et sens des responsabilités. « Dorénavant, le maire remplit presque tous les rôles : il est assistant social, bâtisseur, employeur, médiateur, etc. », détaille Roger Nadeau, maire de la commune du Prêcheur, en Martinique ( Le Monde.fr). Il se retrouve aussi au premier plan pour mettre en place une politique de développement durable. Le rôle de maire implique donc une disponibilité grandissante. Il anime les nombreuses réunions communales - participe aux structures intercommunales - entretient des relations avec les services de l’État - reçoit individuellement ses administrés. « Quand on est maire, on l’est 24 heures sur 24, si un gamin fait une fugue, c’est très souvent le maire qu’on appelle en premier » témoigne Daniel Baron, maire d’Allaire, dans le Morbihan " (Le Monde.fr).

En outre, la conséquence de cette implication dans des domaines nombreux et divers, c’est la grande responsabilité qu’un maire est appelé à assumer pendant son mandat.

Cette fonction réclame pondération et sens du rassemblement.

Si une lourde tâche pèse sur ses épaules, il n’en est pas moins vrai que, dans les phases de contacts avec ses administrés, le maire doit afficher une grande sérénité.

Or, depuis les vœux de janvier 2007, lors de nombreux conseils municipaux mais particulièrement au cours de la réunion publique du 17 avril courant concernant la présentation du PADD ( PLU), nombreux sont ceux qui ont ressenti, de façon désagréable, une certaine crispation, irritation et des mots peu amènes de la part du maire sur des sujets touchant à l’environnement, l’amenant particulièrement à diaboliser une association damganaise. Certains propos ont été mal ressentis. Il ne nous revient pas de nous prononcer sur le fond des litiges, ni de jouer les donneurs de leçons, mais il nous semble qu’à un moment où de sérieuses difficultés sociales et économiques apparaissent dans notre pays, il n’est pas souhaitable d’ajouter des tensions au sein d’une petite commune et de diviser une population sur des sujets vitaux pour elle et pour ses enfants…

Nous pensons qu’une des missions du maire doit être de rassembler une population hétérogène, de l’associer, en l’informant complètement lors de réunions publiques et de réunions de quartiers, sur les choix que la municipalité entend faire dans sa gestion - en recueillant ses propositions - en rendant compte des activités et réalisations accomplies. Une commune ne peut plus être gérée par 2 ou 3 personnes comme dans les années 1960. Tout est devenu de plus en plus complexe. En 2009, les habitants sont plus qualifiés, mieux informés et ils réclament d’être consultés sur les choix primordiaux, dont ceux qui vont déterminer leur cadre de vie (1).

Cette fonction ingrate peut amener des critiques de la part de certains habitants de la commune et bien souvent, le maire peut se dire « La critique est aisée et l’art est difficile ». Cependant, il n’est pas de démocratie sans contre-pouvoir. La rétention d’informations fait le lit de la rumeur. Aussi, revient-il à des associations par exemple, le soin d’assumer ce contre-pouvoir en s’assurant que, dans la gestion de la commune, toutes les règlementations en vigueur ont bien été respectées.

En résumé, si le maire est l’un des personnages publics les plus populaires de la vie publique française, il existe toutefois des attentes, non celles de la division mais celles du rassemblement et de création de lien social.

(1) Roselyne Bachelot critique les pouvoirs des maires : «  Il faut démocratiser les municipalités  » « Le mode d’élection ultra personnalisé du maire et ses vastes pouvoirs en font un vrai monarque et empêchent même sa majorité d’exister au point de la faire apparaître servile. Il est urgent de redonner de la vitalité à la démocratie locale pour qu’il y ait de vrais débats, de vrais majorités et de vrais minorités dans les conseils municipaux ». Ouest-France 26/01/2001.

Damgan Autrement


Commentaires

Météo

Damgan, 56, France

Conditions météo à 07h30
par weather.com®

10°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1024.4 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 20 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 21 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 22 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 23 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 24 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions