Les mystères du Champ Creiss ( 5 ème épisode)

lundi 18 avril 2011
par  Mélusine

Reçu ce jour de Mélusine, qui a cru malin cette fois ci de nous envoyer son dernier article, sous forme de parchemin et par pigeon voyageur. Mauvaise idée au moment de la migration des hirondelles. Visiblement celui-ci (le pigeon) s’est pris de plein fouet une bande de ces charmants passereaux et c’est un habitant de Damgan qui l’a retrouvé lundi dernier sur un talus, ainsi que deux jeunes hirondelles, tous en fort mauvais état. Comme si elle ne pouvait pas utiliser internet comme tout le monde !

Figurez vous que je suis allée au dernier conseil municipal. Bien sûr, vous ne m’avez pas vue, j’ai les moyens de me faire discrète, mais moi, j’ai tout vu, en particulier les journalistes, qui s’attendaient encore à des échanges « croustillants », c’est leur dada, ça, les coups de tonnerre (je n’ose pas dire les tsunamis, ça ne serait pas de bon goût...). 

J’avais un peu pitié de Monsieur le Maire, parce qu’il devait faire un truc pas vraiment facile : annuler une délibération... non, deux délibérations qu’il avait pourtant lui-même demandé de voter en urgence l’été dernier. Et là, je me suis dit que j’avais bien de la chance d’être une fée. Parce que moi, hop ! un coup de baguette magique, et je te les aurais fait disparaître, ces délibérations, je les aurais même supprimées de la mémoire de ceux qui les avaient votées. Lui, le pauvre, je voyais bien qu’il souffrait. En face, ils en ont bien profité. C’est de bonne guerre, même si ça n’est pas gentil, gentil... Moi-même, j’ai bien failli pouffer quand le jeune, là, Marc je crois, a dit : « on ne va quand même pas voter contre l’annulation de quelque chose avec lequel on n’était pas d’accord », j’ai juste respiré plus fort et comme j’étais derrière le maire, je l’ai vu qui se frottait le cou... 

Bon maintenant, il va falloir qu’ils repartent de zéro, ou presque, avec en plus le projet de l’office du tourisme annulé par la Communauté de communes. Et puis il y a leur histoire de Plan de Prévention des Risques de Submersion Marine. Ils n’ont pas de chance au 21 ème siècle, obligés de tenir compte de tout. Après ça, il ne faudra pas s’étonner s’il n’y a plus de légende de villes englouties... Oups ! Là, je m’enfonce, je crois que je vais changer de sujet.

Quand même, encore un petit mot... Imaginons que le terrain de l’Abri qui n’est pas loin des marais et était un peu plein d’eau le lendemain de Xynthia, imaginons qu’il soit en zone rouge... Impossible de construire la salle polyvalente dessus ! Mes oreilles qui traînaient par-ci par-là ont entendu qu’il serait question de réaménager l’Abri, ce hangar vétuste, laid à faire peur et pourri d’amiante. Je ne sais pas quel est le farceur qui a fait courir ce bruit, il aurait mieux fait d’attendre le premier avril.

Quand je pense que le Champ-Creiss, « mon » Champ-Creiss (!), toujours aussi plat, sain, jamais une flaque d’eau, en plein bourg qui nous tend les bras, un vrai appel à la construction, celui-là, est relégué au rôle ingrat de parking, ça me laisse songeuse. Tiens, pendant que j’y pense, pour mettre du baume au coeur de notre Maire à tous, un petit compliment en passant pour la maison des jeunes. Très bien placée, la vieille maison qui ne payait pas de mine bien remise en état, les petites pièces adaptées à la petite collectivité que représente la jeunesse de Damgan, et un animateur qui a l’air de connaître son boulot. Non, non, ne cherchez pas de coup de pied de l’âne, rien que du bon. Vous savez, les fées, ça n’a pas de parti, c’est autonome, et si un jour la mairie me donne une rubrique sur son site, c’est avec plaisir que j’irai y mettre des petits mots de temps à autre.

Moi, si j’étais maire, c’est l’Abri que je transformerais en parking pour y faire le marché l’été. Pardon, mea culpa, on vous donne le pouvoir, et tout de suite, ça y est, despotisme. Je me ressaisis : si j’étais maire, je lancerais la discussion auprès des élus et des administrés d’abord.

Je dirais : "que pensez-vous de changer radicalement la donne ; on achèterait le terrain de l’Abri qui pourrait bien être non constructible maintenant, au tarif des domaines, on en ferait un parking (non goudronné bien sûr, pour laisser passer l’eau) et on y déplacerait le marché, après tout, ça reste en centre ville et tout près des commerces. On y autoriserait même les messes en plein air l’été si l’église est trop pleine, c’est toujours moins malsain que les poussières d’amiante qui vous tombent dessus pire que l’Esprit Saint un jour de Pentecôte (pardonnez-moi, mais les fées et la religion...)

... et , et, et... on construirait :

- sur le Champ-Creiss en priorité,

- à la Rotonde (après avoir démoli le bâtiment)

- à la villa Ste Anne,

et là, le débat est ouvert en grand, on n’a que l’embarras du choix : accueil périscolaire (cantine et garderie), bibliothèque, maisons pour personnes âgées, salle polyvalente, bref, ce qui traîne depuis des années et que les autres communes ont peu ou prou réalisé sans être forcément plus riches que nous."

Voilà, je me sauve. Je dois passer voir à la plage ce que les pilleurs de rochers ont encore fait comme dégâts pendant la grande marée (l’avantage des fées, quand même, de pouvoir virevolter sans se blesser sur une coquille d’huître et sans se noyer !). Tiens, ceux-là, je leur mettrais bien une taxe sur les stationnements les jours de grande marée, foi de Mélusine...

 


Commentaires

Logo de carabosse
Les mystères du Champ Creiss ( 5 ème épisode)
jeudi 5 mai 2011 à 16h52 - par  carabosse

Mais que se passe t’il ? Je pensais couler des jours paisibles sur cette jolie presqu’île Damganaise et on dirait bien que les vents ont tourné . Et ils ne nous apportent pas que du soleil !

Il y a quelques mois , je me disais les projets avancent , de guingois certes mais ils avancent : un hôtel et un restaurant front de mer , un nouvel office de tourisme , un terrain pour la salle polyvalente . Et patatras ! pas de concertation , pas de transparence , pas de débats et ce qui devait arriver est arrivé . . . .

J’avais prévenu il y a des Damganais qui " veillent au grain "

Cette Mélusine est obstinée , et je la connais vous n’avez pas fini de l’entendre vanter " son Champ-Creiss " , quant à son idée de parking sur ce terrain de l’abri pourquoi pas ?

Elle doit en agacer plus d’un c’est sûr mais celà les amènera peut être à fonctionner AUTREMENT et puis ces nouvelles contraintes du PPRSM devraient finir de les convaincre que lorsque l’on gère une commune on le fait dans la concertation et surtout avec une vision plus large que celle des " sacro-saints " terrains constructibles .

Logo de Jean-Paul
Les mystères du Champ Creiss ( 5 ème épisode)
mercredi 4 mai 2011 à 11h40 - par  Jean-Paul

Ah le coup de l’annulation de la délibération, ça c’est fort ! Pourtant votre maire n’est-il pas un spécialiste du droit ? Bon courage aux Damganais...

Logo de Tant pis pour Nous.
Les mystères du Champ Creiss ( 5 ème épisode)
mardi 19 avril 2011 à 11h51 - par  Tant pis pour Nous.

Quel dommage que Mélusine, ne soit pas à la Mairie !!!!!! mais surtout qu’elle soit la MAIRE, car au moins nous aurions avancé et nous serions pas revenus au point zéro.

Peut-être la prochaine fois si notre fée Mélusine se présente.....

Météo

Damgan, 56, France

Conditions météo à 05h00
par weather.com®

8°C


  • Vent : 3 km/h - nord
  • Pression : 1011.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 25 avril
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 26 avril
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 avril
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 avril
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 29 avril
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions