Un projet pour la Villa Sainte Anne

dimanche 11 septembre 2011
par  L’association Damgan Autrement

La résidence de tourisme de 85 logements couplée à un hôtel de 10 chambres ayant été abandonné, projet rejeté par les Damganais, (voir les nombreux articles publiés sur ce site), l’heure est au devenir de cette acquisition municipale de 750 000 euros.

  • Un terrain d’une superficie globale de 3 602 m2, bordé sur une grande longueur par le terrain de jeux, occupé d’un édifice : la très connue Villa St Anne.
  • Un bâtiment patrimonial dans le cœur des Damganais, en front de mer et qui a tous les atouts pour dynamiser l’activité touristique et commerciale de la commune.

 

 

LE PROJET

Le plan d’ensemble

- Un projet intégré à un aménagement de l’ensemble du secteur.

- Espace piétonnier prioritaire en période estivale.

- Piste cyclable.

- Stationnement automobile paysagé.

- Végétalisation de l’espace, espace arboré et théâtre de verdure.

- Espace public central, équipé et adapté pour les manifestations estivales de l’Office de tourisme.

- Aménagement des terrains de boules, avec kiosque, sanitaires-lavabos et rangement, dédiés aux joueurs de boules.

- Dans le cadre du futur PLU, le terrain de la Villa St Anne devra être réservé uniquement aux activités commerciales et de tourisme.

Le projet Villa St Anne :

- Un périmètre de l’opération immobilière, limité au terrain acquis, et dans le respect des règles d’urbanisme (POS, loi Littoral, PPRSM).

- Un projet intégré au projet d’aménagement de l’ensemble du secteur (cf. ci-dessus).

- Construction d’un véritable hôtel de 40 chambres.

-Un restaurant-bar avec une terrasse panoramique.

- Des commerces, en rez-de-chaussée de l’hôtel.

- Un équipement hôtelier prolongé d’une salle de séminaire (180 places).

- Liberté dans le maintien ou la démolition du bâti, mais reconstruction de la façade principale à l’identique.

- Prise en compte des critères environnementaux.

- Les parties de construction neuve et en extension seront réalisées dans un souci d’intégration à l’environnement immédiat : hauteur à l’égout inférieure à la Villa St Anne, et en adéquation avec les maisons individuelles situées à l’ouest et au nord.

Commentaires :

Un hôtel de 40 chambres sera porteur au niveau du tourisme et de l’emploi.

Le restaurant complétera l’offre existante.

La présence de séminaire sur la commune, en coopération avec les capacités hôtelières existantes, amènera un essor pour le commerce local et prolongera l’activité hors saison estivale.

La terrasse panoramique en front de mer manque cruellement à Damgan. 

Un hôtel de 40 chambres correspond globalement à la capacité d’un autocar de tourisme.

Les commerces compléteront l’offre sur cette esplanade.

LA MÉTHODE

Finalisation d’un cahier des charges, avant un appel à projet dans la presse et les médias officiels :

- Une première phase de consultation :

L’objectif de cette première phase de consultation est d’identifier les investisseurs potentiels. Afin de préparer la seconde phase, et recueillir leurs propositions sur la base du cahier des charges et faire le choix de 3 ou 4 opérateurs, ou groupement d’opérateurs, avec lesquels les discussions seront entamées. (L’opérateur ou le groupement d’opérateur pourrait avoir des compétences diverses, mais complémentaires (hôtellerie, financeurs, constructeurs).

- Une deuxième phase de consultation :

Chaque opérateur, ou groupements d’opérateurs, remettra un projet sur la base des critères suivants :

- Respect du cahier des charges
- Intérêt économique et commercial du projet
- Qualité architecturale
- Proposition financière d’acquisition du terrain
- Impact environnemental
- Délai prévisionnel de réalisation

A l’issue de cette consultation :

- Mise en place d’une exposition des projets présentés.

- Création d’une commission municipale élargie à des compétences extérieures en matière d’hôtellerie et de tourisme, de protection et intégration dans l’environnement. Cette commission validera un projet.

Commentaire : la mise en concurrence est la seule MÉTHODE qui permet d’obtenir la meilleure offre, d’assurer la transparence et garantir ainsi l’intérêt des Damganais.

Les objectifs financiers :

La collectivité n’est pas une entreprise à but lucratif, l’opération financière ne doit pas être déficitaire, mais son objectif essentiel est de favoriser et dynamiser l’activité touristique et commerciale, l’activité séminaire devant favoriser le « hors saison ».


Commentaires

Logo de Yann Leblavet
Un projet pour la Villa Sainte Anne
mardi 13 septembre 2011 à 18h09 - par  Yann Leblavet

Bravo pour ce dossier. C’est du travail de pro !! Espérons que des professionnels de l’hôtellerie le liront et s’intéresseront à Damgan. Ce qui me pait surtout, c’est que ce projet si il voit le jour aura des retombées positives pour Damgan et son activité économique.

Rien à voir avec ce qu’a voulu nous faire passer le Maire avec ces immeubles genre La Baule !!

J’ai aussi une question : est-ce bien le rôle d’un Maire de faire des opérations immobilières, avec achat et revente, même bénéficiaire pour la commune ? Acheter des terrains pour l’avenir, d’accord, mais c’est pas mieux de faire des réserves foncières au PLU ? Ça coûte moins cher, non ?

Que feriez vous si vous étiez à la Mairie ?

Logo de Yann Leblavet
vendredi 16 septembre 2011 à 07h13 - par  Jean-Marie Labesse

Notre association pense que le rôle de la collectivité n’est pas de réaliser des opérations immobilières, surtout quand les terrains disponibles à usage collectif sont peu nombreux sur la commune. A titre d’exemple le terrain du presbytère, qui se libère, en plein centre bourg est une opportunité pour un projet communal.

Par contre la commune peut intervenir pour faciliter les projets qui concernent :

  • La mise en place de logements pour les primo-accédants et (ou) de logements à loyer modéré.
  • Auprès de la promotion privée et au travers de son PLU afin d’obtenir des projets de qualité que la pression immobilière du littoral permet d’obtenir.
  • Pour dynamiser l’activité commerciale et touristique.
Logo de Yann Leblavet
jeudi 15 septembre 2011 à 19h46 - par  Yann Leblavet

Merci de votre réponse.

Mais vous ne répondez pas à ma question que je vous repose : est-ce bien le rôle d’un Maire de faire des opérations immobilières, avec achat et revente, même bénéficiaires pour la commune ?

Logo de Jean Marie Labesse
jeudi 15 septembre 2011 à 18h25 - par  Jean Marie Labesse

Avec ce projet, nous diversifions l’offre en matière de tourisme. Si la commune est bien pourvue en matière de résidences secondaires (80 % environ des logements), en location de meublées et en camping, nous estimons que la place existe pour un véritable hôtel de tourisme de 40 chambres, ce qui complèterait l’offre existante, augmentée d’une activité de séminaire (le projet précédent, aujourd’hui abandonné, n’offrait que 10 chambres).

L’absence de Plan Local d’Urbanisme (de schéma de développement, d’espaces réservés…),avec un POS qui date de 1984, est un frein au développement raisonné de la commune. La réalisation de celui-ci aurait du être une priorité en 2008.

Au travers de ce projet pour la Villa St Anne, nous proposons une méthode de travail dans la transparence ou des partenaires associent leurs compétences au travail des élus.

Jean-Marie Labesse

Météo

Damgan, 56, France

Conditions météo à 19h30
par weather.com®

20°C


  • Vent : 24 km/h - ouest sud-ouest
  • Pression : 1016.6 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 17 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 18 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 19 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 20 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 21 août
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions