REDEVANCE INCITATIVE : Une année supplémentaire pour revoir la copie

mercredi 12 décembre 2012
par  L’association Damgan Autrement

5 mois après la mise en place de la redevance incitative , Arc Sud Bretagne s’apprête à tirer les premiers enseignements « pour améliorer le dispositif » : « Dans le cadre de ce bilan, il a été décidé d’organiser plusieurs tables rondes thématiques de concertation avec des usagers, des associations des syndics, etc... Celles-ci ont pour objectif d’écouter les usagers et d’échanger sur les problématiques que ceux-ci rencontrent ».

Dans le prolongement de nos échanges avec Monsieur Pajolec, Président d’Arc Sud Bretagne l’association Damgan Autrement a répondu favorablement à ses invitations pour participer à deux tables rondes sur la redevance incitative.

La première, s’est déroulée le 30 novembre 2012 avec pour thème la grille tarifaire, la deuxième, le 3 décembre 2012 avec pour thème : Bornes d’apport volontaires -Tourisme de passage - Camping-carisme.

Table ronde grille tarifaire :

Cette réunion pilotée par M. Bernard, vice-président de ASB en charge de l’environnement et de M. Rival maire de Billiers, a rassemblé une vingtaine de personnes, soit à titre collectif (Damgan Autrement, Citoyens de Gauche, 1 Lotissement) soit à titre personnel.

En introduction les animateurs ont, entre autres choses, rappelé « que tous les foyers peuvent disposer au choix d’un bac, ou d’une clé « intelligente » ou d’un bac + une clé « intelligente ». Chacun peut donc choisir librement entre les trois systèmes mis en place ».

Dès le début de l’échange, mécontentement et insatisfaction générale sont palpables autour de la table, les griefs revenant le plus souvent étant : la trop faible quantité de levées (11) en « part fixe », des coûts trop élevés et inégaux entre usagers, un système mal adapté aux personnes à mobilité réduite, âgées, (circuit camion), aux familles avec de très jeunes enfants ou à revenus modestes. Sans oublier le design des bacs, l’hygiène et le bruit (verre).

Pour ce qui est des réponses, même si ASB déclare « être consciente que tout n’est pas parfait, que c’est un sujet difficile, et qu’elle reste effectivement en recherche de solutions », malheureusement elles n’ont pas été de nature à satisfaire l’assistance et à susciter une meilleure adhésion au système. On apprend aussi que les « bacs d’apport volontaire seront modifiés » ce qui est une bonne chose et, « que la grille tarifaire va évoluer ». Dans le bon sens, on l’espère !

Pour sa part Damgan Autrement a rappelé :

Que l’association est pour le tri sélectif et la réduction des ordures ménagères,

Que tout nouveau système est d’autant plus mal accueilli qu’il est perçu comme plus coûteux, plus contraignant et jugé inégalitaire.

Que l’approche ne saurait être qu’arithmétique, elle doit être aussi socialement juste, elle ne peut ignorer la situation économique et sociale actuelle.

Enfin elle ne peut, non plus, ne pas tenir compte suffisamment de l’aspect hygiénique.

Nous avons également proposé la création d’un tarif social et l’idée d’un coût au litre unique pour tous.

Nous avons réclamé à plusieurs reprises, la justification des écarts de coûts importants (x 2,5) des levées supplémentaires de ASB par rapport à la grille tarifaire de la Communauté de communes de Questembert.

Enfin nous avons soutenu l’idée d’un passage à 24 levées en « part fixe » ainsi que la mise en place d’un système de bonus, une prise en compte des personnes âgées et des familles avec enfants en bas-âge, génératrices de volume d’ordures ménagères importants.

 

JPEG - 45.4 ko
Des améliorations sont indispensables, sous peine de revoir ça en 2013.

Table ronde Bornes d’apport volontaire – Tourisme de passage - Camping-carisme :

Cette réunion, pilotée par Mesdames Dominique Latour, de la commission environnement d’ASB et Béatrice de Charette, a rassemblé 14 participants (dont 5 de Damgan) en provenance de 7 communes (sur 12) de la communauté de communes.

Le manque d’hygiène, les mauvaises odeurs, l’aspect inesthétique et le bruit sont les principaux inconvénients des bornes reconnus par l’assemblée. Les problèmes sont plus importants sur les communes du littoral, d’où une représentation nombreuse de personnes de Damgan.

Concernant le mauvais remplissage des bornes (effet pyramide), madame Latour indique que « le fabricant des bornes va y remédier ». Elle précise que « le fabricant des bornes n’est pas le même que celui des tambours, d’où probablement le dysfonctionnement ». 

Damgan Autrement propose pour :

  1. les ordures ménagères : donner la possibilité aux propriétaires de résidences secondaires d’avoir un bac + une clé, c’était une des suggestions que nous faisions (moins de sacs, moins de problèmes). Donc nous approuvons la décision d’ASB qui va dans ce sens.
  2. Le tourisme de passage (détritus de pique-nique) : nous proposons d’équiper les bornes, en plus du tambour, d’un orifice suffisamment petit pour ne pas pouvoir passer un sac de plus de 10 litres.
  3. Les camping-caristes : installer des bornes avec des tambours à jetons sur les aires de stationnement qui leur sont dédiées. Les jetons seraient distribués lors du payement de leurs nuitées. A défaut, il faudrait débrayer les tambours.
  4. Les bornes pour les verres : les sortir des secteurs d’habitation. Pour les professionnels (restaurateurs…), installer les bornes par exemple sur l’ancienne place du marché, les équiper d’une trappe, permettant aux professionnels de jeter des bouteilles en quantité (comme c’est le cas actuellement). Pour les particuliers, ils viendront jeter leurs bouteilles ou bocaux vides en faisant leurs courses, donc installer les bornes à côté des supermarchés (Utile, Super U, Carrefour…), ou tout autre endroit non habité, par exemple, après le cimetière, comme aujourd’hui.
  5. Les emballages, plastiques, cartons : là également, installer des bornes à proximité des supermarchés.
  6. Toutes les bornes :
    1. Afficher sur chaque point de dépôt, un plan de la commune localisant les différents points de dépôt.
    2. En concertation avec les riverains, revoir les emplacements des bornes pour les éloigner (raisonnablement) le plus possible des habitations.
    3. Veiller à ce que les bornes ne soient pas un risque d’accident (visibilité, stationnement). 

Proposition d’un participant pour le tourisme de passage : débrayer les tambours du 1er juillet au 31 août. 

Notre conclusion :

Il est vrai que le sujet est difficile, voire complexe. Comme dans tout projet, l’intérêt général n’est pas la somme des intérêts individuels, notamment en raison de la diversité des cas et des situations personnelles. D’où l’intérêt d’une écoute, d’une concertation et d’une communication renforcée.

La réussite d’une telle démarche résidera uniquement dans la suite qui lui sera donnée, ou pas ! Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons vivement qu’Arc Sud Bretagne reste à l’écoute, que ces propositions ne restent pas dans les cartons, et que la synthèse, qui sera établie, intègre un nouveau processus de redevance incitative adapté et cohérent pour toutes les communes d’Arc Sud Bretagne. Damgan Autrement reste disponible pour œuvrer encore à l’amélioration du système actuel. 

 


Commentaires

Météo

Damgan, 56, France

Conditions météo à 11h30
par weather.com®

12°C


  • Vent : 9 km/h - est sud-est
  • Pression : 1021.7 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 14 novembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 15 novembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 16 novembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 17 novembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 18 novembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions